Le spectre de Thomas Bernhard

19,00

Catégorie :

Description

” La convocation et l’invocation de ce Spectre de Thomas Bernhard serait de venir perturber encore ce monde de consommation et de distraction sourd à l’œuvre, sourd à l’art, dont la cécité et la surdité vouent (ou condamnent) l’artiste à « se blesser soi-même à mort dans ce combat mortel perdu d’avance avec le monde ». Avec cette volonté folle de l’artiste de s’y confronter, d’entrer dans l’arène de ce combat, de se mettre lui-même en jeu et d’y risquer sa peau. Une écriture contre, ici, assène ses coups et les porte dans le corps et la vacuité du monde, dans l’exercice d’une autodérision et la peinture d’autoportraits où l’artiste se livre en pâture, dont la face cynique et brutale scalpe les apparences faciles et taille le visage du monde au burin et au scalpel bruts, laminant les rires, regards, secousses de surface.”

Recension dans la  Cause Littéraire : Le spectre de Thomas Bernhard